26 août 2013

Survivre en prépa, les astuces (je sais, "survivre" ça fait peur comme verbe)



Alors, je prends aujourd'hui mon clavier à deux mains (haha, haha, haha) pour vous donner quelques petites astuces de survie en prépa, et de survie dans les moments éprouvants (attention article épique) en général. Mais n'ayant que l'expérience de la prépa, et encore, que de l'hypokhâgne, et encore, ce n'est que la mienne, je ne tends pas à faire de mes astuces une quelconque universalité. Après cette petite introduction, ma foi, avec beaucoup de virgules, place aux choses sérieuses.

Tout d'abord, ayez un rythme de vie sain, alors, oui, c'est bateau comme conseil. Mais avoir un rythme de vie sain, ça change tout ; une belle peau, une bonne mine, de la bonne humeur, et bien souvent, un mieux être général. Qu'est ce que j'entends maintenant lorsque je parle cette fameuse vie saine? Il s'agit de manger de façon équilibré; croyez en mon expérience, manger des plats préparés, c'est rapide, mais ça a beaucoup de désavantages : gavage, sensation -en ce qui me concerne- d'avoir simplement mangé et non pas apprécié, et surtout, surtout, vous allez manger trop vite votre petit plat et c'est pas très bon pour la digestion, et pour le bidou. Ensuite, il faut manger (c'est un ordre) des légumes, des légumes, des légumes. La bonne astuce, c'est d'en manger en soupe (l'hiver), en salade (été-septembre), dans les pâtes (je crois que je vais finir par créer une rubrique "cuisine"), dans le riz. Je me suis mise à la cuisine des légumes (je ne suis pas non plus Joël Robuchon) assez tard, et je regrette de pas l'avoir fait plutôt. Les légumes, c'est cool.

Ensuite, mamie a fini de donner des pseudos-conseils de bouffe. Je passe maintenant à la catégorie "exutoire", je vous en ai parlé plusieurs fois, notamment sur l'effet que la prépa avait sur moi. Je continue à répéter que ça sauve. Faites des coupures avec la prépa, ne serait-ce que d'une demie-heure, je ne sais pas ce qui est le mieux, pour moi c'est le jogging, mais ça peut être un ciné, une sortie avec son amoureux/sa famille/ses ami-e-s, mais aérez vous. Cette demie-heure, cette heure, ces heures de pause, ce n'est pas gâché, c'est du temps en moins à récupérer (fatigue, stress, angoisse, retard, tout s'accumule, et dans ces moments, il faut sortir, profiter d'un loisir/d'une activité hors-prépa, tant pis si ça vous "coûte" du temps en moins sur le boulot).

Accordez vous des petits plaisirs, créez vous des habitudes. Qu'est ce que je j'entends -encore- par là ? Et bien créez vous des habitudes qui vous rendent heureux-heureuses, et qui vous reboostent. Ça peut être tout et n'importe quoi. De mon côté, c'est le thé (lovlovlov) qui m'accompagne fidèlement pendant mes heures de boulot et qui me fait du bien (c'est une "pause de douceur"); mais c'est aussi la petite série du jour, le petit épisode récompense (Doctor Who je crie ton nom). Faites vous plaisir, ça fait écho à mon article d'exutoire, mais ici je parle de "petits plaisirs", de plaisirs quotidiens, de choses qui embellissent dans la mesure du possible le quotidien morne : la douche bien chaude en hiver, aller acheter une baguette pour le gouter, se faire un chocolat chaud en lisant un livre...

Continuons ensemble sur la voie de la survie mes braves camarades (khamarades), et passons au sommeil. C'est hyper important, pensez à dormir correctement. N'accumulez pas les nuits courtes (la fatigue se reporte, et on finit la semaine en mode gros débris, et surtout le WE, on doit se reposer, ce qui fait du temps en moins sur le travail, temps d'exutoire, de glande). Essayez de vous coucher tous les soirs avant minuit et demi (ça me paraît possible, du moins, c'est ce que je me suis efforcé de faire cette année), surtout si le lendemain vous devez vous lever à 6h45. C'est super "nul" comme conseil, c'est probablement redite de tout ce que vous avez pu entendre, il n'empêche que c'est la vérité. D'abord. Pouet.

Mamie va maintenant vous rediriger vers le sehr cool blog de Khâroline, aka la Bible du Khâgneux. Vous trouverez beaucoup beaucoup de conseils, notamment sur la glande, l'organisation de cette dernière, c'est une mine d'or.

2 commentaires:

  1. Merci pour ton article Mamie Blanche (hahaha). Plus sérieusement, je suis d'accord avec tout ce que tu dis, et pourtant j'entre à peine en prépa, mais je sais que pour ce qui est de l'alimentation et du sommeil c'est ma ligne de conduite parce que sinon je serai en dépression permanente !

    RépondreSupprimer
  2. J'approuve ! Et j'espère sincèrement qu'en khâgne nous parviendrons à garder ce rythme de vie sain que tu décris (j'ai peur.) Bon courage à toi pour ta rentrée et tout et tout :)

    RépondreSupprimer