22 juillet 2013

Un mois après, me revoilà

Je suis vraiment, mais alors, vraiment pas du tout régulière sur ce blog. Toujours est-il que je ne l'ai pas encore lâché, alors je suis un peu contente de moi (j'aime m'auto-congratuler).




Alors, un mois après mon dernier article qui faisait une sorte de bilan sur ma première année de prépa, je reviens, une fois de plus, pour un article bilan. Mais cette fois, il s'agit d'un article bilan-lectures.
Depuis la publication du programme, et depuis la fin des DS et colles en tout genre, je me suis attelée à découvrir toutes les oeuvres du programme, avec un avis plus ou moins forgé avant la lecture. Que reste-t-il de nos amours de ces aprioris ?

Le livre de Koltès m'avait plu avant la lecture, et je dois dire que mon opinion est restée inchangée après la lecture de cette oeuvre. Je pense lire une autre pièce de Koltès, histoire de voir si il y a des thèmes communs dans son oeuvre, ce qui me permettrait de dégager certaines questions/problématiques dans la Solitude. J'ai beaucoup aimé cette pièce, je vous l'avait d'ailleurs signalé précédemment, mais je pense que je vais devoir la relire, parce qu'elle peut sembler courte, et facile d'accès à première vue, mais elle est vraiment complexe, et Koltès a une écriture du théâtre très particulière (aucune didascalies, de très longue répliques, presque écrite comme un roman..).

Victor Hugo et son Cromwell, une très bonne pièce, vraiment agréable, parfois difficile à lire car présentant de nombreuses références bibliques, et la foultitude de personnages rend parfois compliquée la lecture, surtout quand il s'agit de discerner qui complote et contre quel aspect du pouvoir cromwellien... Il me reste la lecture de la préface, mais je la lirais lorsque je ficherais Cromwell, l'oeuvre en elle même.

Le Siècle de Louis XIV de Voltaire. J'étais vraiment pas du tout emballée avant la lecture, et même si la lecture a été agréable, dans le sens où Voltaire a quand même un style fluide/léger/facile à lire, je ne garde pas une impression merveilleuse de ma lecture. Comme je le disais dans un commentaire à Mélody Coudy, j'aurais aimé avoir des anecdotes sur la vie de cour, ou bien sur le caractères des monarques européens, leurs histoires...

Ensuite, parlons de Balzac, et du Faiseur. C'est une pièce très agréable, très facile à lire, qui parle du monde de la spéculation et de la finance au XIXe siècle, c'est drôle. Après, ce n'est pas une lecture transcendante, on n'en sort pas changé à jamais. C'est divertissant, et c'est bien écrit. J'ai hâte de l'étudier, et de découvrir tout ce que je n'ai pas su percevoir à la lecture.

Quant aux Tragiques d'Aubigné, je ne les ai pas encore commencées.

Passons au programme de Lettres Modernes. J'ai lu avec plaisir Erec et Enide de Chrétien de Troyes, contrairement à ce que je pensais, et je l'ai même dévoré. Ce n'est pas un chef d'oeuvre au point de vue du style (roman moyenâgeux oblige) mais c'est vraiment très agréable à lire, et j'hésite à lire un autre livre de Chrétien de Troyes. Je suis en train de lire le Quichotte, et c'est pour le moment, une lecture plutôt divertissante, même s'il faut souvent aller consulter les notes de lecture (et chez Folio, ces notes sont à la fin du livre = pas pratique) puisque notre ami Cervantes parle de la littérature moyenâgeuse espagnole comme si tout le monde la connaissait (ceci étant une boutade, je pense qu'à son époque, tout le monde la connaissait).

Voilà, un article qui ne sera peut être pas très intéressant à lire, je le conçois bien, mais qui me permet pour le moment de mettre un ressenti sur mes lectures et surtout de me permettre de prendre conscience de l'avancée de mon travail, et de ce qu'il me reste à accomplir.


2 commentaires:

  1. Merci pour ton joli commentaire <3

    RépondreSupprimer
  2. Le programme de Lettres a l'air siiiiiii intéressant.
    J'ai lu quelques pages de Koltès et c'est vraiment magnifique. Exigeant si j'ai bien compris.
    Agrippa d'Aubigné avec les Tragiques, je ne suis pas convaincu l'ayant travaillé en HK.
    Mais sinon les résumés des œuvres donnent tellement envie.

    Tu me donnes envie de lire Cromwell, j'arrangerai ça le mois qui vient. (:

    Bonnes vacances, dans tous les cas.

    RépondreSupprimer