30 novembre 2012

Submergée, heureuse.




Voilà un bon bout de temps que je n’ai rien écrit par ici. Je n’ai pas le temps, pas l’inspiration, et parfois pas l’envie. La prépa me prend beaucoup de temps, le temps qui me reste je l’emploie pour voir mon amoureux, et des amies.

Je suis assez chargée niveau boulot, je me couche tard, me lève tôt. Et parfois mon corps ou mon cerveau me lâche : la preuve ce matin, une sympathique crise d’hypoglycémie, qui a eu l’avantage de me montrer que je ne faisais pas assez attention à ma santé. Parallèlement, je vais bien. Même si cette semaine a été plus qu’éprouvante, j’ai eu souvent envie de pleurer.
Je commence à stresser un peu, le concours blanc arrive bientôt, il faut se mettre à réviser dès ce week end, mais le fait est que j’ai déjà des tonnes de choses à faire : vocabulaire d’anglais à revoir, vocabulaire d’allemand à ficher, thème d’allemand à préparer, revoir mon histoire… Donc bon, on va faire au mieux, il faut encore que j’arrive à optimiser mon travail au maximum, à mieux m’organiser.

Je n’ai pas encore d’idée sur à combien doit être ma moyenne, j’espère qu’elle tourne autour de dix. Je n’ai pas la prétention de vouloir majorer à tous les devoirs, de toute façon, je ne peux pas. La prépa c’est une claque, c’est une marche, on se rend compte que y’a pleins de gens « comme nous », qui ont aussi des bonnes notes –des meilleures notes-, et une meilleure culture générale. Mais après tout, cela ne fait que trois mois, il reste du temps pour s’améliorer, et ce que je compte faire.
J’aimerais finir cet article sur une note joyeuse … Mais il ne se passe pas grand grand chose dans vie qui puisse être qualifié de joyeux.

1 commentaire:

  1. 10 c'est déjà bien ça prouve que tu bosses ! ^^
    Courage pour ton concours blanc ma belle <3

    RépondreSupprimer