3 juillet 2012

La semaine loin de tout, loin de vous, loin du monde.





Il se trouve que je vous avais promis ce compte rendu. D'ailleurs j'en fais un peu trop en ce moment. Mais, j'espère que ça vous plaît quand même, et que vous m'aimez toujours.

Je suis donc partie dans la maison de vacances familiale, en pleine campagne bretonne, entourée par les champs, dans le plus petit patelin du monde (ou presque). Après mon (magnifique, grandiose) oral d'anglais (qui rappelez vous s'est soldé par moult larmes de votre serviteur ici présent) nous avons filé, l'amoureux et ma famille direction la maison de famille.
Et ce fut un début de semaine assez mouvementé. Le premier jour, c'est à dire le lundi, on arrive, on dépose nos affaires et on file tous à Brest : direction ikéa. Et oui, on a fait les courses de meubles pour mon appart', on est rentré vers 18h, il a fallu mettre ce que l'on pouvait en carton, mais c'est allé assez vite.
Mardi, il faisait plutôt beau, alors on est allé à la plage. Mais avec une eau à 15-16° (j'exagère, elle était peut être un peu plus chaude) j'ai eu beaucoup de mal à m'y mettre, mais comme je suis une fou, que j'ai du sang breton dans les veines, je me suis baignée. Enfin trempée. Et j'étais super fière de moi, vous ne pouvez même pas imaginer :) 
Mercredi il a fait un bon temps de merde. Mais vraiment, pas beau. Donc, on est resté glander à la maison, on a regardé la fin de Game Of Thrones avec l'amoureux, sous la couette, comme des petits vieux. Et le soir, on a mangé dehors parce que … le soleil était de retour.
L'amoureux m'a quitté (oh tristesse) le jeudi, et mes parents sont allés récupérer les clés de mon appart'. Joie et bonheur. Et l'après midi, nous sommes allés à la plage, et je vous informe que j'ai pris le coup de soleil de ma vie sur le décolleté. C'est d'une mocheté extrême (même si ça a beaucoup diminue), et sur le coup j'avais l'impression d'être une glace vanille-fraise. 
Et vendredi, l'un des jours OUF de cette semaine, nous sommes allés meubler l'appart'. Et ben je peux vous assurer que ça fait tout bizarre d'y être en se disant "c'est chez moi", je ne réalise pas vraiment. Mais je compte y retourner la semaine prochaine, histoire de m'y faire un peu, d'explorer la ville, histoire de pas avoir besoin d'un plan tous les jours quoi. Parce que mon sens de l'orientation est affreusement pourri. Et même pire que pourri. Il est pourissime. (cela ne veut rien dire, je sais, ne me tapez pas, je vous aime). Je pense mettre les photos d'ici bientôt, vous verrez comme c'est mignon. Et adorable.
Le samedi… on est retourné à la plage, l'eau était gelée, mais histoire d'inaugurer mon magnifique maillot bandeau (tribord, décathlon, calmez vous, je ne croule pas sous l'argent) je me suis baignée. Mais sans conviction. A peine rentrée que j'étais déjà dehors enroulée dans ma serviette telle la pinguine apeurée. 

Une semaine folle folle folle. Ça me fait vraiment bizarre d'emménager CHEZ MOI. De me rendre compte que ça y est. L'indépendance à laquelle on aspire tous, en se disant que "de toute façon, j'ai hâte de me barrer", c'est quand même un peu flippant. Parce qu'on est tout seul. Et on doit se débrouiller tout seul.

Je vous présenterai l'appart' dans un article prochain. Je vous embrasse les loulous, et ne vous habituez pas trop à ce rythme effréné de publication d'articles, ça va très vite se tasser, étant donné que je commence à bosser dès le 16 juillet.




(Au fait, vous aimeriez que je change de titre de blog? que je rajoute certaines choses?)

2 commentaires:

  1. Oh super cool!! Je me souviens de mon premier jour dans mon premier appart, pour la prépa. C'était génial!

    Profite de tes vacances ;-) gros bisous!

    RépondreSupprimer
  2. Ah le premier appart ! Ca fait toujours quelque chose en effet ;). Tu vas habiter dans quelle ville ?
    En tout cas je suis contente que tu aies profité de ta semaine de vacances !

    RépondreSupprimer